Tout ce qu’il faut savoir sur l’obésité !

obésité

Avec quelques kilos en trop, on a des petits problèmes, en revanche l’obésité est une véritable maladie handicapante et dangereuse pour la santé. L’obésité se traduit par une hypertrophie générale du tissu adipeux, c’est-à-dire une infiltration graisseuse anormale et exagérée de l’organisme. Afin de les traités entièrement, il faut un traitement thérapeutique adapté.

Les différents types d’obésité

Il existe plusieurs types d’obésité, à savoir :

  • L’obésité androïde

Elle se déclare surtout chez les hommes, et aussi chez les femmes après la ménopause. Elle est caractérisée par une infiltration de graisse dans tout le haut du corps, notamment le buste, le ventre, ainsi que le cou.

  • L’obésité gynoïde

Elle se traduit par une surcharge graisseuse sur le ventre et autour des hanches. Ce type d’obésité est très fréquent chez les femmes.

  • L’obésité généralisée

Ce type d’obésité se caractérise par une obésité répartie sur tout le corps. Elle est liée étroitement avec le facteur héréditaire, dans 33% des cas, mais aussi par la nutrition, les exercices physiques ainsi que le stress. Chez les adultes, la cause principale de l’obésité est l’ingestion de graisse, alors que chez la petite enfance, elle est due à une consommation excessive de protéines.

Comment intervenir contre l’obésité ?

Dans un premier temps, les obèses bénéficient d’un programme impliquant une diététique adaptée, associé à des exercices physiques réguliers. Lorsque les autres traitements ont échoué, il est possible de faire recours à certaines méthodes chirurgicales. Toutefois, l’intervention chirurgicale ne doit pas être le premier traitement. Des suivis médicaux avec un  nutritionniste et un psychiatre sont conseillés avant ou après les interventions.

Les différentes techniques chirurgicales contre l’obésité

Les gastroplasties sont les techniques chirurgicales les plus demandées. Cette technique est exclusivement réservée pour traiter les cas d’obésité majeure. Elle consiste à réduire le volume gastrique, par conséquent la diminution du bol alimentaire. On obtient une perte de poids rapidement, au maximum entre 18 et 24 mois.

Avec la réduction pondérale, on remarque une nette amélioration du sommeil, de la respiration, de l’intolérance au glucose, de l’hypertension et de la vie sociale des patients. Cependant, les gastroplasties restent une intervention lourde où le risque postopératoire n’y manque pas, environ 10% des cas.

Il existe un autre type d’intervention. Cette dernière consiste à créer une dérivation digestive. Elle remplace de loin les opérations démentielles pratiquées autrefois, telles les mâchoires recousues avec du fil métallique afin d’empêcher le sujet d’avaler des aliments solides, ou encore l’implantation d’un ballon gastrique dans l’estomac, etc.

Même s’il ne s’agit pas d’un traitement de l’obésité, il est à noter qu’il existe d’autres techniques chirurgicales plus esthétiques comme la plastie abdominale pour redonner un ventre plat.

Enfin, en traitant chirurgicalement l’obésité, on peut avoir une amélioration significative de l’espérance de vie, notamment dans le risque cardio-vasculaire.