Hemorroides : apparitions et précautions à prendre pour les éviter !

hemorroides

On dit que les hemorroïdes n’arrivent qu’aux hommes ! De nombreux médecins affirment aussi qu’au moins une fois dans sa vie, tout individu a déjà ressenti une douleur recto-anale, mais est-ce vraiment  une hémorroïde ? Contournons le sujet afin de voir la définition exacte des hémorroïdes, leurs symptômes, les attitudes à adopter et les précautions à prendre afin d’éviter cette pathologie qui peut être bénigne ou très grave.

Les précautions à prendre pour éviter les hémorroïdes

Pour rester en bonne santé, le régime alimentaire doit être bien équilibré. Les fruits, les légumes et les grains entiers sont très riches en fibres. Leurs consommations quotidiennes  permettent d’avoir des selles normales. Il est aussi essentiel de boire une quantité optimale d’eau chaque jour. Ce précieux liquide aide l’organisme à éliminer facilement les déchets et à éviter les éventuelles constipations et diarrhées qui sont les causes principales des hémorroïdes.

Lors des selles, les efforts de poussée intenses ou itératifs peuvent aussi provoquer une crise hemorroidaire.

Pour éviter les hémorroïdes, ne restez pas trop longtemps dans une position assise ou debout. Si votre activité l’exige, essayez de prendre des pauses de temps à autre ou adoptez simplement une autre position puis, faites beaucoup de marche le matin, le soir ou durant les weekends. Les poids excédentaires font aussi partie des sources des hémorroïdes. Pour les éliminer, faites régulièrement des exercices physiques, mais évitez les sports trop violents.

Grâce à ces hygiènes de vie faciles à adopter, enfants et adultes pourront esquiver les hémorroïdes. Si vous constatez que vous avez déjà les symptômes, évitez absolument l’automédication. Consultez un médecin. Ce spécialiste vous prescrira les traitements et les médicaments appropriés à votre cas. Les douleurs rectales et les saignements au cours des selles peuvent aussi être les signes de beaucoup d’autres pathologies. Néanmoins, faites attention. Si elle est détectée à temps, l’hémorroïde se soigne.

L’ hémorroïde et ses symptômes

Tout le monde le sait. Notre corps possède de nombreux tissus et des milliers vaisseaux sanguins éparpillés dans tous les coins et les recoins de l’organisme. Ces derniers véhiculent le sang qui apporte l’oxygène et tous les nutriments dont nous avons besoin pour rester en bonne santé. En cas de complication, une veine peut se dilater et entraîner une hémorragie ou une formation de caillots.

De leur côté, les tissus adjacents seront infectés. Ils vont se distendre et s’affaiblir. Ensuite, ils vont provoquer des douleurs dont le degré d’intensité dépend de plusieurs facteurs.

Ces différents signes apparaissent au niveau de l’anus et du rectum lorsqu’on a une hemorroïde. Les vaisseaux de l’anus et du rectum se gonflent et entraînent parfois de saignements sporadiques, répétés ou continus. De leur côté, les tissus tuméfiés se dilatent petit à petit et finissent par former un petit sac qui est susceptible de grossir puis, de sortir du canal rectal à la longueur du temps. Dans la plupart des cas, la présence de cette boule entraîne de légers picotements ou des démangeaisons qui sont parfois gênantes. Selon les symptômes, une hémorroïde peut être une maladie passagère ou un cas sérieux.

Les divers cas d’hémorroïdes

On classe les hémorroïdes suivant leur localisation, leur volume et les désagréments qu’elles génèrent. Les hémorroïdes internes se trouvent à l’intérieur du rectum. Lorsque la saillie est de petite taille, le patient ressent une gêne suivie d’un léger saignement au cours et après les selles. Au fur et à mesure que le sac de caillots grossit, il devient de plus en plus gênant. Parfois, le malade est obligé de replacer la saillie à l’intérieur de l’anus après la défécation.

Quand une hémorroïde interne est très volumineuse, elle sort de la cavité rectale et provoque des saignements importants ainsi que des douleurs parfois intolérables.

En ce qui concerne les hémorroïdes externes, elles apparaissent à l’entrée de l’anus. A la longueur du temps, elles sortent complètement du canal rectal, se distendent, enflamment toutes les parties du corps qui les entourent en provoquant à la fois des démangeaisons répétitives, des hémorragies et des douleurs permanentes.

Lorsqu’une hémorroïde externe enserre en son sein un caillot, on dit qu’elle est thrombosée. Elle doit être drainée ou faire l’objet d’une intervention chirurgicale. Ainsi, les hémorroïdes peuvent être des pathologies insignifiantes, un peu graves ou très alarmantes. Néanmoins, il faut prendre des précautions pour les devancer.