Calvitie : ses origines, ses déboires et ses remèdes !

calvitie

La chute de cheveux est un phénomène purement naturel, mais il faut se méfier lorsque les pertes sont abondantes et durent sur le long terme. Si c’est le cas, Vous avez peut-être une calvitie. Que signifie exactement cette locution ? Quelle est l’ origine de la calvitie et comment y remédier ?

Que faire pour éviter la calvitie ?

En matière de santé, il vaut mieux vaut prévenir que guérir.  Pour éviter la calvitie, il est essentiel d’adopter une bonne hygiène de vie et de veiller à prendre une alimentation bien équilibrée. Lorsque vous vous coiffez, ne maltraitez pas vos cheveux. Employez des peignes fines et glissez-la légèrement entre les cheveux.  S’il y a des nœuds, démêlez-les au préalable avec les doigts. Changes de temps à autre  l’emplacement de votre raie et évitez de porter des chapeaux trop serrés tout le long de la journée.

Pour le choix des produits capillaires, n’achetez pas n’importe quoi. Certes, les publicités sont très alléchantes, mais plusieurs shampoings, après-shampoings et masques industriels comportent un fort pourcentage d’adjuvants et de composants chimiques dont les effets secondaires peuvent se manifester après des emplois répétitifs. Employez plutôt des produits naturels, notamment ceux qui portent un label bio.

Actuellement, les recettes à base d’extraits de plantes sont très plébiscitées par les consommateurs. Vous pouvez les préparer facilement chez vous.

L’apparition de la calvitie

Les sujets frappés par la calvitie ont au minimum 30 ou 35 ans dont la majorité appartient à la gent masculine. Dans un premier temps, le front, la tempe ou le sommet du crâne commence à s’éclaircir. Puis, les régions touchées se dégarnissent davantage pour s’étendre sur toute la surface de la tête qui finit par devenir complètement chauve.

Chez les femmes, la chevelure devient de plus en plus rare après la prise de contraceptifs, avec l’âge après la ménopause ou au terme d’un accouchement. Différents facteurs peuvent aussi engendrer la calvitie. Les plus fréquents sont : l’hérédité, les  troubles hormonaux, le stress, la chimiothérapie ou  les carences alimentaires.

Le contexte d’une calvitie

La crinière humaine est formée d’une population totale de 100.000 à 150.000 cheveux de tout âge. Ils sont pareils aux autres cellules vivantes et passent différentes phases avant de mourir. Chaque jour, les plus vieux se détachent du cuir chevelu et cèdent leur place aux jeunes générations qui vont croître, s’allonger, tomber en désuétude et se renouveler. C’est pour cette raison que chaque individu perd quotidiennement entre 50 et 100 cheveux.

Le non remplacement des cheveux perdus entrainement le dégarnissement progressif d’une ou plusieurs parties de la tête. Ce phénomène est appelé couramment calvitie ou alopécie dans le monde médical.

Les principales origines de la calvitie

La calvitie peut être congénitale. Une personne, dont les parents et les aïeux ont eu une calvitie, hérite automatiquement de ce trouble capillaire.  Dans ce cas, la chute de cheveux peut apparaître dès le plus jeune âge. A la longueur du temps, la densité de la chevelure diminue pour se perdre totalement  au bout de quelques années. On parle donc de calvitie héréditaire.

Chez certains patients, les risques d’une calvitie sont énormes après la prise spontanée ou continuelle de médicaments spécifiques. A titre d’exemple, une chimiothérapie provoque une alarmante chute de cheveux. Parfois, ces derniers tombent par touffes plus ou moins volumineuses après un léger coup de peigne.

Le stress, la fatigue, les carences en vitamine B, H, PP et en fer amenuisent aussi la quantité et la qualité de la chevelure. Chez les descendantes d’Eve, les fréquents brushings et les fers à lisser peuvent aussi détruire la fibre capillaire et entraîner l’alopécie. Toutefois, il est possible de prévenir et de la guérir avec un traitement calvitie adapté.

Les solutions et traitements au calvitie héréditaire

Pour ceux qui ont une calvitie héréditaire, ne baissez pas les bras. La perte de la chevelure est frustrant, mais vous pouvez atténuer le phénomène. Pour freiner les chutes, prenez régulièrement des compléments alimentaires riches en nutriments essentiels pour cheveux. Les coiffures substitution permettent de dissimuler une calvitie. Dans le florilège de postiches et de perruques distribuées sur le marché, vous pouvez trouver un ou plusieurs modèles qui vous iront comme un gant.

Si vous optez  pour une solution durable, médicaments spécifiques, ainsi que greffes de cheveux et implants capillaires sont actuellement proposés par de nombreux spécialistes. Les consultations médicales et les coûts d’une intervention chirurgicale sont exorbitants, mais les résultats sont convaincants.  Sinon, acceptez la réalité.

Parfois, une calvitie totale accorde un charme particulier à un visage bien entretenu. C’est pour cette raison que de nombreuses stars affichent des têtes complètement rasées.