Angines et ses traitements !

angines

L’amygdalite est une forme d’angine. Elle se manifeste par une inflammation des amygdales qui gonflent, deviennent rouges et douloureuses, se couvre depuis août : la : elle s’accompagne de troubles généraux (fièvre assez forte avec frissons, langues sales, mal de tête, difficultés d’avaler).

Traiter l’angine

Repos au lit et gargarismes répétés, très chaud à l’eau salée, ou décoction de sauge ou de prèle. Ces gargarismes seront d’ailleurs continués même après disparition des signes cliniques, au moins matin et soir. Pour diminuer les effets de l’angine, on peut également badigeonner la gorge avec un collutoire antiseptique. Donner beaucoup de jus de citron et d’orange.

L’angine et ses variantes

Il existe d’autres formes d’angine :

  • angine rouge, ainsi appelé parce que le fond de la gorge et rouge vif, sans. Blanc.
  • Angine à. Blanc ou à force membrane, les plus courantes. On note la présence de force membrane plaquée sur le fond de la gorge et adhérente aux amygdales doit toujours faire penser à la diphtérie.

Le traitement général des angines est le même que celui prescrit pour les amygdalites. On ne saurait trop recommander, dès l’apparition des premiers signes de maux de gorge, quel que soit leur apparence, surtout chez les enfants, d’ajouter à ce traitement la technique du regretté docteur Neveu, peu coûteuse et toujours efficace dans la prévention d’affections graves comme la diphtérie qui elle aussi débute par un mal de gorge.

  • L’angine de poitrine, c’est une des affections cardiaques qui ont pris d’un autre siècle une fâcheuse importance. Elle est généralement provoquée par une altération des coronaires. La douleur de l’angine de poitrine est très particulière et ne peut être confondue avec aucune autre. Elle ne se limite pas à la région cardiaque, elle envahit la partie gauche de la poitrine, l’épaule gauche et rayonnent dans le bras. Elle apparaît souvent au début de l’effort, c’est-à-dire par exemple après une marche de 50 à 100 m au bout d’une minute environ. L’ambiaence la favorise souvent, il fait froid, le malade s’est énervé, il a monté une côte… Elle se situe de façon très précise, un nouveau de la poitrine souvent sous forme de barre transversale.

Traitement homéopathique d’angine de poitrine

Il est évidemment du ressort du patricien. Le malade dispose de deux remèdes homéopathiques efficaces pour pallier rapidement à la douleur :

  • aconit 9 CH 5 granules immédiatement
  • cactus 4 CH 5 granules 10 minutes après

Se sont là bien entendues, que des palliatifs avant d’entreprendre le traitement de fond proposé par le médecin. Le malade peut aider utilement celui-ci en surveillant son alimentation. Il faudra, surtout éviter l’obésité. S’abstenir des aliments contenant des graisses animales.